Communiquer ou bilan de mon site après 6 mois..

Aujourd’hui, j’ai eu May au téléphone, on avait convenu de faire un point sur mon site, voir comment le peaufiner, l’améliorer. En réalité, May me l’avait proposé depuis des mois mais comme toujours, j’ai laissé filer le temps.

Après 6 mois, c’était enfin le temps de parler du site et j’ai adoré cette conversation. Parce qu’avec May, ce n’est jamais juste un point sur le nombre de visites (je crois même qu’on n’en a pas parlé) mais elle m’interrogeait : Comment je me sentais avec le site ? Quels étaient les retours ? Comment je prenais le fait de publier des articles ?

Je lui ai dit ce que m’ont dit quasiment tous mes clients : que le site me ressemblait ou plus exactement qu’ils m’y reconnaissaient, qu’il était différent des sites d’avocat « classiques » mais justement plus « humain ».

Enfin, bref, je me suis dit que c’était aussi l’occasion de faire un point ici sur cette nouvelle façon de communiquer pour moi. J’y pensais depuis quelques jours quand j’ai lu un article sur Linkedin dans lequel je me suis reconnue. L’auteur expliquait sa peur de publier ses articles sur les réseaux sociaux et je dois avouer que je partage complètement ce sentiment.

Quand j’ai commencé ces articles il y a 6 mois, je pensais leur donner une orientation très juridiques, des conseils pratiques pour les chefs d’entreprise, pas des kilos de jurisprudence ou de doctrine mais des outils quand on n’a pas forcément les moyens de faire appel à un avocat.

Et je ne sais pas comment, mais le ton a progressivement basculé, je suis passée sur un registre plus personnel, des articles où je parle de mon quotidien d’avocat, des questions que je me pose sur le développement de mon activité, mes bureaux, mon équipe.

En réalité, si je suis honnête, je réalise qu’il y a deux raisons à cela : la première, c’est plus facile ! Et oui, quand je dois juste raconter ma vie, pas de recherches à faire, j’avoue que cela me prend beaucoup moins de temps (et le temps est toujours une denrée après laquelle je cours…).

La deuxième raison est aussi que je crois que cela suscite plus de réactions. Sur un article juridique, il y aura peu de commentaires (et c’est logique bien sur). Quand j’évoque mon quotidien, cela suscite des remarques, des interrogations et donc de l’échange et c’est ce que je préfère !

J’ai même découvert avec beaucoup de plaisir que des confrères me lisent.

Alors, je dois aussi avouer que cela n’est pas simple de se raconter : je n’ai jamais été très fan des réseaux sociaux (je n’avais pas de compte FB il y a 6 mois, c’est dire !), et à chaque fois que je publie, j’ai d’abord une réaction de panique. Je me dis « mais c’est NUL !! Quel intérêt de raconter cela !! Je vais perdre toute crédibilité auprès de mes clients !!! » (je n’oublie pas que si j’écris c’est dans une démarche professionnelle, pour donner de la visibilité à mon cabinet).

Et donc, les premières minutes après le clic de publication sont stressantes, je l’avoue bien volontiers. Je n’ai aucune difficulté à plaider, à prendre la parole devant 200 personnes, à animer des conférences, mais la publication est un vrai moment de solitude.

Parfois, je n’ai que très peu de retours (les fameux Like, une drogue dure ce truc…) ou pas de commentaires et je me remets en question. Et à d’autres moments, les choses s’emballent et je suis ravie, j’essaye d’ailleurs de répondre à chacun.

Donc, en résumé, communiquer (ou en tout cas essayer) n’est pas une chose facile mais c’est souvent gratifiant.

Et maintenant, vous vous posez peut-être la question (personnellement, je me la poserai) : « ok Sandra, tu es contente, tant mieux pour toi ! mais est ce que cela sert à quelque chose ??? Est ce que tu as eu des clients grâce à cela ??? ».

Et je dois dire que ma plus grande surprise vient de là, des résultats obtenus en 6 mois à peine.

Quand j’ai lancé le site avec May, elle m’avait dit qu’en publiant régulièrement (et je suis très, très loin de mes prévisions là dessus, je pensais publier au minimum 2 articles par semaine…cette blague !), je verrai des résultats en 6 mois. Je lui faisais confiance mais je ne voyais pas trop le type de résultats que je pourrai avoir.

Et donc, après 6 mois, voilà ce qui s’est passé :

  • la première surprise : mon classement sur Google ! Je suis passée en 6 mois sur la première page Google avec la recherche « avocat TPE » et « avocat PME »  !! et ce sans payer aucune publicité, ni aucun vrai travail de référencement (May a proposé de me former là dessus, mais encore une fois, le temps…). Elle m’a dit à plusieurs reprises qu’en sélectionnant un peu mieux mes mots clefs sur certains articles, j’aurais encore plus de visibilité mais bon, j’avoue, là dessus, je suis nulle ! je ne comprends rien aux mots clefs recherchés par les gens…

Je crois d’ailleurs que le  m’a trouvé comme cela, en tapant « avocat TPE » et ensuite en allant lire mes articles ! Je trouve cela très surprenant !

Grâce au site mais surtout au guide fait avec May, j’ai eu une énorme surprise. Je n’ai pas encore le droit d’en parler (encore quelques mois de patience), mais j’avoue que c’est à ce jour, le résultat auquel vraiment je ne pensais pas en me lançant sur le net. Je laisse un peu de suspens bien sur, mais j’en parlerai dès que ce sera possible.

  • Et maintenant, parlons des clients ! Alors, incroyable mais vrai, OUI, j’ai eu des nouveaux clients grâce à internet. Ils ne m’ont pas trouvé sur le net mais grâce aux articles (les fameux like qui vous permettent d’être vus sur les pages de plein de monde…et oui, ce n’est pas que gratifiant, cela est aussi utile !!!). J’avoue que j’étais sceptique au début : quels types de clients allaient arriver ?? Je ne croyais qu’au bon vieux « bouche à oreille ». Comme je me trompais ! En lisant mes articles, ces nouveaux clients ont surtout découvert ma vision du métier, mes valeurs. Ils ne savaient pas si j’étais une avocate efficace et je crois qu’ils m’ont tous dit « bon, on va voir un premier dossier et ensuite on avisera ! ». Et je dois dire avec une grande fierté qu’ils m’en ont ensuite confié d’autres !

Un autre résultat (peut-être plus logique…) est le retour d’anciens clients, des personnes que j’avais perdues de vue (grosse erreur de ma part, tous les spécialistes du marketing vous le diront, il FAUT régulièrement s’adresser à ses clients pour ne justement pas perdre le contact !). Je ne faisais pas de newsletter, rien, dans le meilleur des cas, une carte de vœux en fin d’année et c’était tout ! Et voilà, comment on perd des clients précieux (alors qu’ils étaient à priori satisfaits de mon travail..). Et donc, quand ils m’ont vue réapparaître sur le net, écrire ces articles, ils m’ont recontacté et c’est une marque de confiance que j’apprécie à son juste prix.

Donc, en conclusion, cette expérience est pour moi très positive. Je pense que ce n’est que le début (j’ai prévu de faire un autre point en fin d’année évidemment) et que si je fais les choses un peu plus sérieusement, avec plus d’assiduité (sans que cela nuise aux dossiers évidemment qui restent ma priorité absolue), j’aurais encore plus de résultats.

  • Et donc, si certains d’entre vous qui me lisent hésitent à sauter le pas, à écrire des articles pour se donner une visibilité professionnelle, sincèrement, faites le, cela vaut le coup !

Un commentaire

Poussier

Bonjour chère Maitre,
Ça fait longtemps que je n’ai pas pris le temps de réagir à l’un de vos articles (tous aussi intéressants les uns que les autres je le précise).
Alors du coup, je réagis en vous disant que concernant votre déception sur les retours de commentaires et les « Likes », ben des fois, nous (enfin moi c’est certain), nous sommes comme vous, nous manquons de temps. Nous lisons vos articles, les trouvons géniaux, et pourtant, nous ne prenons pas le temps de les commenter ni même de les « Liker » ce qui nous prendrait un centième de seconde alors que nous avons pris 5 minutes pour les lire avec pourtant grand intérêt.
Je m’occupe moi même de 7 pages Facebook sur des sujets qui me tiennent à cœur et je suis encore surpris lorsque je suis de sortie et que je croise des gens qui me disent « Wahouuu, génial ta dernière publication » ! La plupart du temps, je ne savais même pas qu’ils suivaient la page concernée car ils n’ont jamais commenté, ni même « Liké ». Alors il ne faut surtout pas l’oublier, les « commenteurs » et les « Likeurs » sont une toute petite partie de nos lecteurs qui pourtant eux sont très nombreux et souvent très fidèles.
Bien entendu, la com est importante dans nos activités. Nous sommes en 2017 et tant mieux pour nous si nos concurrents ou confrères ne l’ont pas encore saisi, cela nous permet de prendre un longueur d’avance et de tisser des liens privilégiés avec nos clients.
Alors maintenant, je vais faire du « Poussier » tel que vous le connaissez !
May me semble être une personne très bien. Néanmoins, je vous propose de la seconder en vous proposant juste un petit service qu’elle ne semble pas vous apporter, à savoir :
Vous dites que vous stressez à chaque fois que vous appuyez sur le « CLIC » de publication, et bien je vous propose d’être à vos cotés dans ces moments là afin de tenter de vous apaiser !!! Lol
PS ; concernant le temps, une de vos publications à suscité pas mal de commentaires et j’ai d’ailleurs poursuivi la discussion (très intéressante et constructive) en messagerie privée par la suite avec l’un de vos « Amis Facebook », faites attention à vous chère Maître, prenez soin de vous, prenez du temps, déléguez, et surtout, profitez de J !
Bien à vous et je l’espère à très bientôt par téléphone.

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *