Que faire si je dois fermer ma boutique provisoirement ?

En allant aujourd’hui au bureau, je suis passée devant une boutique « Nicolas ». Elle était fermée et un papier était accroché à l’extérieur. Il indiquait « la boutique est fermée pour raisons de santé. Merci de votre compréhension. Bonnes fêtes ».

Evidemment, cela m’a fait de la peine. Quand on est chef d’entreprise, on sait pertinemment que laisser sa boutique fermée veut dire un grave problème de santé. On ne ferme pas si on est fatigué, grippé, ou avec la jambe cassée.

A titre personnel, il m’est arrivé (entre autres mésaventures) de glisser un jour sur les marches du Palais, juste avant d’aller plaider un dossier. J’ai eu tellement peur (j’aurais pu me faire très mal ! vous voyez dans ces séries françaises les marches immenses en marbre ?) que je me suis immédiatement relevée. J’ai été plaider mon dossier comme si de rien n’était et ensuite je suis retournée au bureau.

Ma collaboratrice me voyant de plus en plus boiter le long de la journée m’a conseillé de me faire examiner et c’était un bon conseil ! Le médecin aux urgences m’a ordonné de rester trois semaines allongée, avec attelle, béquilles, etc..Evidemment, dès le lendemain, j’étais de retour au bureau et à posteriori, je me dis que c’était totalement ridicule. Je suis sure que beaucoup d’entre vous ont vécu une expérience similaire, n’est ce pas ?

Vous comprenez donc aussi que ce chef d’entreprise doit être gravement malade pour en arriver au stade de laisser sa boutique fermée, avec les loyers, les frais divers qui eux, ne s’arrêtent pas.

Je ne le connais pas malheureusement mais j’aurais aimé lui donner quelques conseils importants.

Quand on a une boutique et donc un bail commercial, on a l’obligation légale non seulement de payer son loyer mais aussi d’exploiter la boutique, cela veut dire qu’elle doit être ouverte et accessible aux clients !

Si on ne respecte pas cette obligation, on a le risque de voir résilier par le propriétaire son bail commercial.

A chaque fois que je sais qu’un client est malade au point de laisser la boutique fermée, je prends immédiatement quelques précautions importantes :

  • je fais en sorte qu’une affiche soit installée (à l’intérieur, sinon, elle peut facilement être arrachée) précisant la raison de la fermeture et je demande que la date apparaisse,
  • j’écris immédiatement au bailleur pour l’informer de la maladie (en courrier officiel) et donc de la fermeture provisoire (en indiquant si cela est possible une durée « prévisible ») en le rassurant sur le fait que les loyers seront payés.

Pourquoi ?

  • tout d’abord, l’affiche permet de dater la fermeture et en cas de passage d’un huissier (et oui, les propriétaires envoient des huissiers pour faire constater la fermeture et ensuite engager une résiliation), il prendra la photo de l’affiche. Cela évitera qu’on dise que la boutique est fermée depuis 6 mois, alors qu’en réalité, cela n’en fait que 2.

Ensuite, j’ai remarqué que quand on rassure les propriétaires, ils sont évidemment plus compréhensifs et laissent le temps de se retourner à la personne malade.

Enfin, en cas de contentieux, cela me permet de plaider la bonne foi devant un magistrat, en expliquant que mon client a pris toutes les précautions nécessaires pour informer sa clientèle, son propriétaire, etc…

Donc, si dans votre entourage, vous connaissez quelqu’un dans cette situation, transmettez lui ces quelques infos. Cela peut sembler inopportun alors que la personne traverse des ennuis de santé importants, mais cela pourrait lui permettre si elle récupère sa santé de garder son outil de travail. Et ce n’est pas négligeable..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *