Initiadroit – Le droit pour les enfants

Aujourd’hui, pas de conseils pratiques mais plutôt un petit témoignage sur un projet qui me tient vraiment à coeur : Initiadroit.

Initiadroit est une association d’avocats bénévoles créée en 2005 qui s’est donnée pour objectif d’expliquer le droit aux enfants et surtout de leur démontrer qu’ils pratiquent le droit sans en avoir conscience. Il s’agit donc d’envoyer des avocats dans les collèges et lycées de France pour animer une ou deux heures de cours avec les enfants.

A titre personnel, j’anime donc une ou deux fois par an ces ateliers. Je choisis toujours les plus petits (6e ou 5e) parce qu’ils sont évidemment très attendrissants (je crois qu’ici il n’y a aucune chance qu’un ado me lise et donc se vexe..).

L’association fait vraiment un travail extraordinaire puisque tout est préparé pour les avocats. On est ainsi mis en relation avec le professeur qui a demandé qu’un avocat vienne dans sa classe (pour moi, cela a toujours été des profs d’histoire-géo). On discute ensuite avec lui des thèmes qu’on pourra aborder mais là aussi, Initiadroit nous mâche complètement le travail : des thèmes (adaptés selon les classes et donc l’âge des enfants) sont déjà préparés avec des supports qui nous sont remis.

En ce qui me concerne, le thème choisi est souvent « les droits et devoirs de l’enfant » et c’est toujours un moment génial.

J’arrive en général dans une classe d’enfants qui me regardent toujours avec des yeux ronds et sont au début très timides. Je commence par me présenter et je leur explique comment le cours va se dérouler.

Certains qui me lisent ici savent que je n’aime pas vraiment animer des cours théoriques et je fais évidemment pareil avec les enfants. Je pars donc d’un cas qui m’a été fourni par Initiadroit (il s’agit d’une vraie décision de justice, les enfants sont très sensibles sur ce point : savoir que tout est vrai !).

Je leur raconte donc les faits tels qu’ils se sont déroulés (je choisis toujours un cas le plus « proche »  possible de leur vie réelle) : par exemple, deux enfants de 7 et 9 ans gardés par leurs grands parents un 14 juillet et qui mettent le feu chez le voisin en jouant avec des pétards.

Et ensuite, je commence les questions : « à votre avis, que s’est-il passé ensuite ? ».

La suite est toujours très drôle (mais j’essaie de ne pas rire bien sur !) et c’est souvent : « Madame, Madame, je sais ! on les met en garde à vue ! » ou  » la police prend leurs empreintes ! » ou « ils vont en prison ! ». Je vous assure qu’en quelques minutes, il n’y a plus aucune timidité mais qu’ils ont tous un avis très tranché sur le sujet.

Evidemment, on sent bien à cette occasion le pouvoir des séries américaines (oh d’ailleurs, j’en profite pour préciser un point : en France, on ne dit pas « votre honneur » mais « Madame ou Monsieur le Président »…j’ai régulièrement l’occasion de l’entendre et là aussi, je me dis « merci la télé »).

Pendant une heure, je discute donc avec eux pour leur expliquer comment fonctionne la justice en France, quels sont leurs droits ou leurs devoirs, etc…Et je dois dire qu’en général, cela leur plait (bon, je ne suis pas dupe, je sais bien que cela veut dire aussi une heure de cours où on ne travaille pas !). Pour être tout à fait honnête, c’est parfois aussi un peu difficile : quand un enfant vous explique par exemple qu’il connaît la prison parce qu’il va voir quelqu’un de sa famille ou vous raconte le procès en cours qui déchire ses parents.

Mais c’est toujours un exercice vraiment très stimulant parce que les enfants sont un public exigeant mais aussi très curieux et intéressés.

J’en parle aujourd’hui parce que je crois que cette association a un rôle vraiment utile. Si cela vous intéresse, vous pouvez en parler aux écoles de vos enfants pour demander une intervention !

Qu’en pensez vous ? Cela vous semble utile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *