SOUFFLER

Ces derniers temps, je travaille énormément. J’ai beaucoup de projets en même temps, je cours après le temps et j’ai le sentiment de ne pas en faire assez. Et pourtant, je pourrais difficilement en faire plus.

Cette semaine, j’avais un rendez-vous médical et même là, j’ai profité des 20 minutes d’attente pour travailler. Je ne parle pas de répondre à un mail mais bien de prendre des notes pour un dossier.

Je me suis dit que c’était exagéré, qu’il fallait accepter le fait que tout n’irait jamais aussi vite que je le voudrais et que c’était ainsi et que tout se ferait quoi qu’il en soit.

Quand j’ai annoncé mon projet d’E-shop, c’était volontaire. Tout n’était pas prêt (il n’est même pas en ligne !) mais c’était aussi (et surtout) une façon de ne pas décaler la date de lancement une fois de plus. Je voulais me mettre une pression supplémentaire et j’ai réussi.

Mais je réalise aussi que parfois, c’est contre-productif. Et dans ces cas là, il faut au contraire ralentir.

Je le dis à chaque fois que j’ai un collaborateur qui arrive au cabinet, je l’ai même dit cette semaine à W. qui fait un stage à distance. Elle était stressée de ne pas réussir à faire ce qu’elle voulait faire et je lui ai dit « Quand vous sentez que la pression est forte, que la deadline arrive, que vous êtes en retard, surtout, ne vous précipitez pas, au contraire, ARRETEZ TOUT et ralentissez…prenez un peu de temps et revenez y ensuite ».

Il m’a fallu du temps pour comprendre ce phénomène étrange, à quel point on fait finalement plus vite quand on ralentit. Tout simplement parce qu’on a les idées plus claires, qu’on est moins stressé, etc..

Depuis, j’ai beaucoup lu sur let sujet et j’ai découvert que ce j’avais identifié de manière intuitive est en réalité scientifique.

Et donc, ce soir, je m’applique mon propre conseil. Je ferme l’ordinateur, je range mes notes et je vais de ce pas préparer un gâteau.

Et vous, quand la pression est forte, vous faites quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *