BOUM JE T’ATTRAPE

 

Alors revoilà un article dans ma série préférée : les répliques de films.

 

J’ai raconté ici l’importance des films pour moi et comment une bonne partie de ma communication se fait en répliques de films. Oui, oui même ma communication professionnelle. Je sais cela surprend toujours au début.

 

Le premier article citait “construis le et ils viendront” et se voulait un mantra pour ceux (avocats ou non) qui pensent à créer leur activité.

 

Mais le deuxième, alors là comment vous dire.. Cette réplique vient d’un de mes films préférés de tous les temps, un de ceux qu’on a vu 100 fois avec mon frère et ma sœur. (oui, on a eu une enfance classique d’enfants de commerçants qui bossaient TOUT LE TEMPS et notamment les week-ends. On passait tout notre temps devant des films. On adorait et on a tissé un lien unique qui nous permet d’avoir une conversation basée uniquement sur des répliques de films).

 

Et donc les Goonies, film mythique si vous avez grandi dans les années 80 sur l’histoire de bandes de copains qui vivent dans une petite ville perdue des États Unis. Leurs parents vont bientôt perdre leur maison à cause d’un promoteur immobilier et ils partent à la recherche d’un trésor pour les aider. Dans cette course, ils vont croiser des mafieux un peu loseurs (les Fratelli !!) et vont vivre une aventure incroyable. Les personnages sont assez géniaux (il faut voir la scène de « Choco » qui raconte « toute son histoire », je ne dis rien, regardez ici !!).

 

Dans cette bande d’amis, l’un d’eux est surnommé Data (je sais, c’était prémonitoire pour quelqu’un comme moi qui travaille beaucoup dans le domaine des données personnelles) et était passionné de technologies.

 

Il développait plein de gadgets et surtout ceux qu’il appelait des « BOUM, JE T’ATTRAPE ». C’était des pièges évidemment qu’on ne pouvait pas identifier de prime abord ;  même s’il faut avouer que ceux de Data ne fonctionnaient pas toujours très bien.

 

Et plus tard, j’ai gardé ce terme dans mon quotidien d’avocat. Ainsi, j’ai souvent vu le regard inquiet d’une de mes collaboratrices quand je lui demandais après avoir analyse un contrat si elle y avait vu un « BOUM JE T’ATTRAPE ».

 

Et oui, les contrats sont parfois rédigés de manière un peu perfide et on ne voit pas toujours les conséquences de ce qu’on signe. Et depuis mon adolescence, j’appelle ceux là les « BOUM JE T’ATTRAPE » de Data, des pièges un peu loupés qu’on va rapidement désamorcer en modifiant la rédaction.

 

Avec le temps, je me suis même autorisée à utiliser ce terme avec des clients (en prenant soin de leur expliquer la source bien sur, encore une fois, je ne veux pas faire fuir mes clients !!). Et je me rends compte que cela fonctionne bien parce que cette semaine, un client m’a demandé de relire un contrat et je le cite « pouvez vous me dire si vous y voyez un de vos BOUM JE T’ATTRAPE ? ». Pas mal, non ?

 

Est ce que vous connaissiez ce film ? Lequel de la bande était votre personnage préféré (moi, évidemment, c’était Bagou !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *